Alertes SIR : Alertez le Service d'Intervention Rapide au 629 350135

Travaux publics : Moustapha Naïté jette une belle passerelle entre 2018 et 2019 (Lu sur www.objectif224.com)

Ministre des Travaux Publics8 Janvier 2019

Le tableau de chasse du ministère des travaux publics, durant l’année 2018, a été très fourni. Dans le but d’améliorer la circulation routière à Conakry et à l’intérieur du pays, ce ministère est resté constamment en activité.

Ainsi, élimination de nids de poule et de bourbiers des voiries urbaines et routes nationales, curage des caniveaux, reconstruction de ponts, lancement des travaux de bitumage de routes nationales et de voiries des préfectures de l’intérieur, tout y passe.


Le pesage en route…

Le ministère des travaux publics, sous l’impulsion de son ministre, Moustapha Naïté, a mis en place un système de pesage, par endroits, pour une meilleure protection du réseau routier national. Cette mesure qui sera étendue en 2019, devrait contribuer à accroître les ressources destinées à l’entretien routier et à la création de nombreux emplois directs et indirects.


Malgré l’exploit à Linsan, l’alerte demeure…

L’état des ouvrages de franchissement a été au cœur des préoccupations du ministère des travaux publics en 2018. L’effondrement de certains ponts dont celui très emblématique de Linsan, en est une preuve cauchemardesque. Cependant, dans une vision globale, le ministère des travaux publics, avec une célérité exemplaire, a mené une étude situationnelle qui prévoit l’entretien, la construction, la reconstruction et la réparation des ouvrages de franchissement du pays. La facture d’un tel projet a été estimée par ledit ministère à 302 079 200 dollars américains.

Justement, l’autre fait marquant en 2018, a été la reconstruction par Moustapha Naïté et son équipe, du pont de Linsan après son effondrement spectaculaire. Grâce à l’opiniâtreté du ministre des travaux publics, au bout de deux mois, la circulation fut rétablie sur la nationale n°1. Une route vitale au bon déroulement des activités socioéconomiques dans le pays.

Conséquence, le nouveau pont sera ouvert, le 14 août 2018. Dans la même dynamique, le ministère des travaux publics a aussi procédé à la reconstruction du pont de Kassoyah, district de Coyah. Sans compter les ponts de Forécariah en Basse Guinée.

Autre pont endommagé par des inondations, celui de Kérouané. Trois entreprises ont été mobilisées pour aménager une déviation et installer un pont secours. Les deux (2) premières entreprises ont ainsi procédé à des travaux d’ouverture, d’enrochement, de terrassement et de remblai sur les deux rives. La troisième, elle, spécialisée dans les poses des ponts, s’est chargée du montage du pont secours.

A cela s’ajoute la réfection de la passerelle de Gbessia, désormais métallique et suffisamment haute pour échapper au choc des conteneurs transportés par les camions qui foisonnent sur l’autoroute Fidel Castro. Enfin, il faut la pose de la première pierre pour la construction d’un pont sur le Milo, reliant Kerouané à Banankoro, et long de 85 mètres.


La chasse aux nids de poule à Conakry

En termes d’entretien d’urgence, des travaux de traitement des nids de poule ont été menés, et se poursuivent encore, sur plusieurs axes routiers de la ville de Conakry. Les pklus remarquables ont sans doute été ceux réalisés sur le tronçon Aéroport-Matoto, sur l’autoroute Fidel Castro, qui en avait bien besoin.


Assainissement et curage à Conakry

L’assainissement de la ville de Conakry, a été l’un des secteurs où le ministère des travaux publics aura été très actif. Donnant mandat à des PME mobilisées pour des interventions de curage, ramassage et désherbage de la voirie de Conakry. Déroulant ainsi un programme d’appui aux structures en charge de l’assainissement public.

2019 s’annonce avec une bonne nouvelle pour les usagers de la route à Conakry. Suite, précisément, à la signature entre le gouvernement guinéen et le Fonds Koweïtien, le 21 juin 2018, d’un accord pour la construction de deux échangeurs à Hamdallaye et à Bambéto.


Routes nationales et voiries urbaines à requinquer

À partir du 08 décembre 2018, le président de la République, en compagnie de son ministre des travaux publics Moustapha Naïté, était en tournée à l’intérieur du pays. Un périple pendant lequel Pr Alpha Condé a procédé au lancement des travaux de construction et de réhabilitation des routes nationales, des ouvrages de franchissement et des voiries urbaines de certaines localités du pays.

Parlant des routes nationales concernées, il faut citer les routes Coyah-Farmoreah-frontière Sierra Leone (75 km), Dabola-Cisséla et Cisséla-Kouroussa (151 km), Kankan-Sana (32 km), Kissidougou PK63-Guéckédou et Guéckédou-Kondébadou (53 km), Lola-frontière Côte d’Ivoire (40 km) et enfin, la route Coyah-Mamou-Dabola, longue de 370 km.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a lancé des travaux de construction et de réhabilitation des voiries urbaines de Kouroussa (15 km), Siguiri (17,5 km), Guéckedou (10 km), Beyla (12,6 km), Labé (15 km), Pita (13 km), Dalaba (12,6 km) et Conakry (78 km).

Malgré ces efforts, le ministère des travaux publics doit toujours face à d’autres voiries et d’autres routes qui sont dans un état de dégradation poussée, et sont presqu’impraticables par endroits.


Restez Connecté

MTP FacebookMTP TwitterMTP InstagramMTP YoutubeMTP Flickr

Contact

Boulevard du commerce – Almamya Kaloum - BP 581 Conakry – GuinéeTél: 00224 629 39 29 39Email: info@mtp.gov.gnEcrivez-Nous
Copyright © 2019, Ministère des Travaux Publics de la Guinée - Tous droits réservés - Mentions Légales